Bonjour, je suis heureuse de vous retrouver après cette pause estivale.

La rentrée s’est bien installée avec un semblant de normalité, ce qui nous permet de retrouver certains repères et de nous rassurer après ces derniers mois émotionnellement bien chargés…

Fort des bienfaits que l’été nous a prodigué, cette période de rentrée est généralement propice à la prise de bonnes résolutions et à la mise en place de nouveaux projets.

Cependant, il ne faut pas se leurrer. Cette rentrée, sous ses airs de normalité, dégage cette année une énergie particulière que nous ne pouvons point ignorer.

Face à tant d’incertitudes, de changements constants (et souvent contradictoires) qui nous sont imposés, il est difficile de s’y retrouver.

• Faut-il porter le masque ou non ?
• Est-il plus prudent de travailler en présentiel ou à distance ?
• Est-il préférable de changer sa façon de travailler voire changer carrément de travail ?
• S’inquiéter que nos enfants soient affectés par les conditions de travail auxquelles ils sont confrontés à l’école au quotidien ?
• Faire confiance à un système qui tente de nous intimider et qui limite de plus en plus notre liberté ?

Au vu de toutes les questions que nous nous posons en cette période de crise que nous traversons présentement, il est normal de se sentir perdu, impuissant, d’éprouver de la confusion, de trouver du sens à ce que l’on fait, de se sentir fatigué.

Aussi, je vous propose 6 clés pour vous aider à y voir plus clair en vous, apaiser vos inquiétudes et faire une rentrée sereine et apaisée, pour votre plus grand bien et celui de votre entourage qui pourra compter sur votre sérénité à toute épreuve !

CLE n°1 : Ne vous comparez pas aux autres

Je ne m’avancerai pas si je vous dis que nous avons tous tendance à nous comparer aux autres. Nous ne pouvons pas nous en empêcher, c’est plus fort que nous ! Quand bien même cela peut parfois nous porter préjudice.

En effet, selon Gilbert et al (1995), la « comparaison sociale » serait un processus quasi automatique que nous utiliserions pour atteindre plusieurs buts : nous rassurer à propos de nos performances ou de nos opinions, gonfler notre estime de soi, nous attribuer de la valeur, …

Si la comparaison sociale est une pratique qui peut s’avérer utile lorsqu’elle est employée judicieusement, c’est-à-dire, lorsque pour atteindre une meilleure version de nous-même, nous nous comparons à des personnes que nous percevons comme meilleures et qui sont pour nous une source d’inspiration, sans avoir d’attentes irréalistes.

Cependant, se comparer aux autres peut également s’avérer risqué car cela n’est pas toujours rassurant et peut même être préjudiciable. Car se comparer aux autres c’est prendre le risque de se dévaluer et de développer du ressentiment négatif qui amoindrit notre estime de soi et notre confiance en soi, ce qui est l’inverse de l’objectif initialement recherché !

En revanche, se comparer à soi-même, c’est se donner le pouvoir et l’opportunité de progresser ! Alors, allez à votre rythme (chacun est différent), soyez bienveillant envers vous-même lorsque vos résultats ne sont pas à la hauteur de vos espérances et n’oubliez pas de célébrer vos (petits comme vos grands) succès !

CLE n°2 : Faites une chose à la fois

Nous avons tendance à toujours vouloir aller plus vite, à faire toujours plus, toujours mieux, et cela pour répondre aux exigences que la société fait lourdement peser sur nos épaules. Comme si, seules les étiquettes de « superhéros » ou « superwoman » avaient grâce à nos yeux et que le fait d’être « seulement » soi-même n’était pas suffisant !

Mais je ne vous apprends rien, la quantité ne fait pas la qualité ! En réalité, plus nous nous agitons dans tous les sens, plus nous courrons de lièvres à la fois, plus nous nous épuisons et moins nous sommes efficaces.

Des études ont démontré que nous pouvons mettre jusqu’à 20 minutes pour retrouver une concentration optimale après avoir été dérangé ! Par conséquent, la perte de temps n’est pas liée uniquement à l’interruption en tant que telle, mais également aux conséquences de cette interruption.

D’où l’importance de ne faire qu’une tâche à la fois et de la faire idéalement sans être interrompu afin de garder une concentration maximum. Si cela n’est pas possible, reportez ce que vous avez à faire à un moment plus opportun.

Le multitasking ou le fait d’être multitâches, longtemps valorisé, est en réalité un leurre qui n’a pour conséquence que d’accroitre la charge mentale et de nous épuiser davantage.

Donc si vous avez plusieurs tâches à effectuer ou plusieurs projets en suspens, choisissez de ne porter votre attention et votre énergie que sur un seul sujet de votre choix (que vous aurez défini au préalable selon vos priorités). Puis concentrez vos efforts sur celui-ci jusqu’à ce que vous l’ayez terminé avant de passer au suivant.

Cela semble simple en apparence mais dans la pratique cela demande discipline et persévérance. Aussi ne vous découragez pas. Vous serez récompensé pour votre assiduité et vous gagnerez ainsi en temps, en énergie et en efficacité !

CLE n°3 : Respirez

Lorsque nous sommes aux prises avec les tourments de notre mental, confronté à nos inquiétudes ou encore à une situation stressante, nous avons tendance à nous couper de notre respiration et par conséquent à renforcer l’effet du stress.

Dans un premier temps, je vous invite à prendre conscience du reflexe que vous adoptez face à un stress ressenti. Prenez conscience que votre respiration est restreinte ou parfois même que vous êtes en apnée si le stress est perçu comme intense.

Puis, arrêtez ce que vous êtes en train de faire juste un instant, fermez les yeux et respirez ! Prenez le temps de faire plusieurs inspirations profondes afin de relâcher la tension dans votre poitrine ou votre corps.

Vous pouvez également si vous le souhaitez, associer à votre respiration une phrase de votre choix qui vous apaise, telle que : « Je suis en sécurité », « Tout va bien », « Je me détends », « Je lâche prise ».

Vous constaterez d’emblée un soulagement, une réelle détente qui s’installe. Cette pratique ne prend que quelques instants, aussi n’hésitez pas à la réitérer plusieurs fois dans la journée si le stress persiste.

Une fois que vous aurez pris conscience de votre réflexe à vous couper de votre respiration lorsque vous êtes sous le coup d’une émotion intense ou que vous êtes dans un état de stress, vous penserez naturellement à utiliser cette astuce pour retrouver votre équilibre et porter à nouveau votre attention sur le moment présent.

Ne me croyez pas sur parole, essayez et vous serez surpris par les résultats !

CLE n°4 : Arrêtez de vous juger

En tant qu’être humain, nous avons ce besoin constant « d’amélioration de soi », « d’atteindre une meilleure version de nous-même », et ce tout au long de notre vie. Et ce qui part initialement d’une intention louable peut rapidement tourner au cauchemar si nous n’y prenons pas garde.

En effet, de l’amélioration de soi au perfectionnisme, il n’y a qu’un pas !

Et même si au premier abord, il pourrait sembler séduisant et positif d’être perfectionniste, la réalité c’est que le perfectionnisme empêche le processus d’amélioration continu et entrave notre liberté d’être et de créer. Derrière le perfectionnisme se cache une forme de peur et bien souvent la peur d’être critiqué ou la peur d’échouer.

Lorsque vous vous jugez sévèrement, vous ne faites que renforcer votre soucis de perfection. Aussi, pour briser ce cercle vicieux, il est d’abord nécessaire de prendre conscience que vous vous jugez. Lorsque vous expérimentez des jugements négatifs, laissez-les remonter, ne tentez pas de les retenir ou de les analyser. Accueillez-les avec bienveillance. Acceptez que vous êtes exactement là où vous devez être sur votre chemin. Puis laissez vos pensées de jugement partir librement.

Pour vous libérez de votre tendance à vous juger, efforcez-vous de toujours faire de votre mieux. Gardez cependant à l’esprit que « votre mieux » est différent selon les jours (les jours se suivent mais ne se ressemblent pas). Aussi « votre mieux » d’aujourd’hui peut être meilleur que celui d’hier et moins bien que celui de demain.

La pratique du non jugement, le fait de poser un regard de détachement sur soi, sur les autres et les situations permettent de vous mettre dans un état d’esprit positif et de vous engager sur la voie du changement.

CLE n°5 : Faites-vous plaisir !

Afin de mettre toutes les chances de votre côté et conserver de façon durable les bienfaits et l’énergie emmagasinée pendant l’été, il est important que vous continuiez à prendre soin de vous au quotidien et à vous faire plaisir !

En effet, bon nombre d’entre nous nous permettons de prendre du bon temps et de faire des choses que nous aimons pendant la pause estivale, mais sitôt rentrés, nous repartons à fond les ballons ! Nous jonglons entre les contraintes et les obligations professionnelles, familiales, les tâches diverses et variées à n’en plus finir et nous nous laissons happer par ce cycle infernal. Le temps des vacances n’est déjà plus qu’un lointain souvenir …

Or si vous souhaitez expérimenter l’énergie, l’enthousiasme et la joie au quotidien et sur une longue durée (sans devoir être obligé d’attendre vos prochaines vacances pour ce faire), il est essentiel de vous octroyer des moments de pause, des moments d’intériorité dans lesquels vous pouvez vous retrouver.

Vous pouvez pour cela, décider de mettre en place une routine quotidienne agréable qui vous procurera, l’espace de quelques instants (à vous d’en définir la durée) et à l’heure qui vous conviendra le mieux, détente, plaisir et joie.

Parmi toutes les activités proposées, vous n’avez que l’embarras du choix. L’idéal étant que cette activité puisse vous permettre d’exprimer votre potentiel inné, vos dons ou qualités et de laisser parler ainsi la voix de votre cœur.

Vous favoriserez ainsi l’élévation de votre fréquence vibratoire, ce qui vous permettra d’attirer des personnes, des ressources, des situations de vibrations élevées similaires à la vôtre.

CLE n°6 : Pratiquez la gratitude

Saviez-vous que le simple fait d’adopter une attitude d’appréciation et de reconnaissance permet de chasser le mécontentement, l’insatisfaction (qui sont nuisibles de façon prolongée) et de dédramatiser vos problèmes ?

En effet, la gratitude engendre un sentiment de paix et de joie. La gratitude nous ouvre littéralement les portes de la sérénité, du bonheur et de l’abondance !

Aussi, prenez le temps, plusieurs fois par jour, de remercier intérieurement pour tous les bienfaits que la vie vous envoie mais également pour les épreuves qu’elle met sur votre chemin et qui contribuent à votre évolution. Si tant est que vous y cherchiez un enseignement et que vous sachiez en extraire la sagesse, au lieu de les blâmer. Car en réalité, les expériences difficiles sont des choix de votre âme pour vous faire grandir.

Avant de chercher à obtenir ce que vous désirez, commencez par remercier pour ce que vous avez déjà. Nous avons tous une raison d’être reconnaissant de quelque chose, à commencer par le fait d’être vivant, qui est déjà un miracle en soi.

La gratitude est l’expression même de l’amour et de la joie. C’est-à-dire que si vous pratiquez quotidiennement la gratitude avec une intention sincère, vous attirez à vous de multiples opportunités et synchronicités. Les choses se manifestent de manière fluide et vous sont facilité, vous recevez de nombreux bienfaits. Car l’Univers répond toujours aux intentions d’amour.

La gratitude ouvre les portes de notre cœur et nous permet d’être plus réceptif aux messages que la Vie nous envoie. Elle permet de nous connecter à la part Divine en nous et de rester en contact avec la Source de toute chose.

Pratiquer la gratitude est une façon de faire confiance à la vie et de le lui faire savoir. Ainsi, remercier revient à dire à l’Univers que nous sommes conscient qu’il nous fait un cadeau, que nous sommes reconnaissant de l’abondance dont il abreuve et que nous avons confiance dans le fait que nos besoins présents et à venir sont comblés, quelles que soient les circonstances extérieures auxquelles nous sommes confronté.

J’éspère que ces clés vous permettront d’aborder et de vivre la rentrée de façon plus sereine et positive. Si vous pensez qu’elles peuvent être utiles à votre entourage, n’hésitez pas à les partager.

Sur ce, je vous souhaite une bonne pratique !

Dominique